07 juillet 2014

Pour réformer l'évaluation, il faut laisser faire les établissements

Le ministre de l'éducation nationale, en ouvrant le dossier de l'évaluation et en plaçant ses travaux sous l'égide d'une "conférence nationale de l'évaluation", prend un très gros risque. Non pas tant celui de s'embourber dans un dossier complexe sur lequel l'unanimité sera impossible à trouver. Car c'est là, nous le savons, le marqueur presque invariant de toute réforme de l'école. Non, le risque est ailleurs, dans le blocage d'une réforme essentielle, que des discussions à n'en plus finir, entre une multitude d'intervenants aux... [Lire la suite]